Burundi Transparence, c'est l'actualité en continue.
Accueil                     Précedente                     Suivante                 Archives

 

 

 Actualités

Rema FM menacé par l’épée de Damoclès
 Le 23 août 09

L’ancien président du parti Cndd-Fdd, Hussein Radjabu, vient de porter plainte contre la radio Rema FM. Il l’accuse d’avoir diffusé des fausses informations sur l’existence d’une rébellion dirigée par Hussein Radjabu qui a pour mission d’atteinte à la sûreté de l’Etat et à la vie du chef de l’Etat.

Me Prosper Niyoyankana, avocat d’Hussein Radjabu affirme que l’information est erronée.

Au paravent la radio indique qu’elle ignore jusqu’à présent de quoi elle est accusée car elle n’a pas encore reçu la plainte d’Hussein Radjabu, a indiqué Mr Louis Kamwenubusa, secrétaire général de la radio Rema FM. Mais actuellement, Mr Kamwenubusa affirme que la radio Rema FM possède des preuves irréfutables qu’il y avait eu préparation d’une rébellion.

Nous vous rappelons qu’une autre plainte a été déposée par le journaliste de la RPA, Eric Manirakiza, pour diffamation.

Tout a commencé, lorsque Rema FM a révélé des preuves accusant la RPA d'avoir participé au montage visant à mouiller les services secrets du gouvernement dans le massacre, en 2006, dans le nord du pays, d’une trentaine de membres présumés du Parti pour la Libération du Peuple hutu/Front national de Libération (Palipehutu-FNL, ancienne rébellion).

Rema FM a mis principalement en cause, dans ce montage macabre, le journaliste vedette de la RPA, Eric Manirakiza qui, se sentant diffamé, a jugé bon de coller un procès en justice à Rema FM, une première entre confrères, dans les annales de la presse burundaise.

Du côté de l’opinion, nombreux sont ceux qui croyaient le dossier définitivement "clos", depuis que la justice burundaise avait prononcé de lourdes peines d’emprisonnement contre une dizaine de présumés auteurs du massacre, dont un ancien commandant de la région militaire de Muyinga, actuellement en fuite.

Les responsables de la radio et la télévision Renaissance se sont aussi plaint lorsque Rema FM avait diffusé des informations que la radio et la télévision Renaissance a un parti pris, donc proche de Mr Epitace Bayaganakandi et son parti politique le MRC.

Rema FM annonce la candidature de Mr Pierre Nkurunziza

Le vendredi 21 août, lorsque le président Nkurunziza revenait de son voyage à Nairobi au Kenya ; une foule des gens, qui ont été amenés par des bus de la société Otraco par une promesse d’être soudoyés, était aux abords de la rue où le cortège présidentiel a emprunté.

Rema FM qui commentait ce non-événement à caractère de campagne électoral, laissait passer des messages que le président Nkurunziza est l’homme que le burundais doivent avoir confiance en lui et voter pour lui pendant les élections de 2010.

Beaucoup d’analystes politiques burundais ont vite confirmé la candidature du président Nkurunziza à sa propre succession malgré que cette annonce ne soit pas encore officialisée. Le président Nkurunziza fait passer ce message par le biais de Rema FM et par la ligue de jeunes du parti Cndd-Fdd.

Mr Louis Kamwenubusa, du groupe Rema FM était ancien journaliste à la RPA et avait quitté cette Radio, à l'époque des faits, suite à des conflits éditoriaux avec la rédaction en chef.