Burundi Transparence, c'est l'actualité en continue.
Accueil                     Précedente                     Suivante                 Archives

 

 

 Actualités

Prix Ernest Manirumva 2012 : Remporté par la journaliste Domitille Kiramvu
Le 17 décembre 12

Mme Domitille Kiramvu
Ce dimanche soir 16 décembre à l'hôtel Ego s'est déroulée les cérémonies du Prix Ernest Manirumva, du nom de l'ancien vice-président de l'observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME). Ce prix a été remporté par la journaliste Domitille Kiramvu de la RPA.

Ce prix est décerné par l'Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME) en mémoire à l'ancien vice président de cette organisation Ernest Manirumva assassiné en 2009 au moment où il était en train de mener des investigations sur certains dossiers de malversations.

La journaliste Domitille Kiramvu a été choisie parmi 12 autres candidats venus des différents organes de presse Burundais.
Parmi les 12 journalistes en compétition pour le prix Ernest Manirumva se trouvait entre autre notre confrère de Bonesha FM, Hassan Ruvakuki, qui vient de passer plus d'une année en prison, victime de son métier comme l'ont dénoncé les organisations des professionnels des médias.

Mme Kiramvu été appréciée par un jury présidé par l'ancien Président du Burundi Sylvestre Ntibantunganya pour avoir manifesté l'esprit d'indépendance et la liberté d'expression en travaillant pour l'intérêt général. Cette qualité lui a attiré des menaces et intimidations jusqu'à être emprisonnée.

Elle a donc eu un certificat de mérite et une enveloppe d'un million de Fbu.

La Radio Télévision Nationale du Burundi (RTNB) où elle a travaillé pendant 15 ans a eu aussi un certificat d'honneur pour avoir contribué à son émancipation. L'autre certificat d'honneur est revenu à la radio RPA qui l'emploie actuellement.

Rappelons que le Prix Ernest Manirumva 2011 a été remporté par le magistrat, Innocent Vyarugaba, pour le "sens élevé des responsabilités" dans l'exercice de sa profession. Ce magistrat avait osé entreprendre des enquêtes dans l'affaire des assassinats de Muyinga de 2006 et est monté jusqu'au responsable de ce massacre le colonel Vital Bangirinama. Son audace combien nécessaire et salutaire lui avait valu une mutation vers Rutana, le situant ainsi en position de dessaisie du dossier sur lequel il avait enquêté.