Burundi Transparence, c'est l'actualité en continue.
Accueil                     Précedente                     Suivante                 Archives

 

 

 Actualités

Commission Militaire pour le Salut des Marchés de gré à gré à caractère secret
 Le 02 novembre 10

La présidence de la république du Burundi vient de sortir un décret N°100/ 35 du 26 Octobre 2010 portant nomination d'une Commission Spéciale chargée de donner des dérogations pour la passation des marchés de gré à gré présentant un caractère secret.

La composition de cette commission est:

1. Ministre de la Sécurité Publique, Général Alain Bunyoni : Président ;

2. Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, Général Pontien Gaciyubwenge : Vice-Président ;

3. Ministre des Finances, Mme Clotilde Nizigama : Membre ;

4. Administrateur Général du Service National de Renseignement, Général Adolphe Nshimirimana : Membre ;

5. Conseiller Principal au Bureau chargé des Questions Politiques, Diplomatiques et de Coopération à la Présidence de République, Mr Laurent Kavakure : Membre ;

6. Directeur National de Contrôle des Marchés Publics : Membre ;

7. Directeur Général des Approvisionnements et de la Gestion au Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, Colonel Apollinaire Ndayitwayeko : Membre ;

8. Directeur Général de l'Administration et de la Gestion au Ministère de la Sécurité Publique, OPC1 (Général) Gabriel Nizigama : Membre.

Un marché de gré à gré est un marché sur lequel la transaction est conclue directement entre le vendeur et l´acheteur. Il s´oppose à un marché organisé, où la transaction se fait dans la transparence et la concurrence. Les opérations y sont souvent moins standardisées et moins normalisées ou dans un cadre réglementaire plus souple. Un marché de gré à gré est moins transparent qu'un marché organisé.

La création de cette commission est dans l'objectif d'étouffer certains scandales de corruption qui peuvent provenir dans la passation de certains marchés. Vous vous souviendrez de l'affaire des haricots de la police, des tenues des policiers et autres.
Tous les appels d'offres provenant de l'armée et de la police seront taxés des marchés à caractère secret, cela va permettre à cette commission de bien négocier les commissions occultes dans la passation de ces marchés.

Un appel d'offres est une procédure par laquelle un acheteur potentiel demande à différents offreurs de faire une proposition commerciale chiffrée en réponse à la formulation détaillée (cahier des charges) de son besoin (produit ou service).

Les appels d'offres sont principalement utilisés (obligation légale) pour le passage des marchés publics. Dans ce cas, c'est normalement le moins disant (offre commerciale la moins élevée) qui est retenu lorsqu'il satisfait aux conditions d'éligibilité pour le marché.

Plusieurs organes ont été créés au Burundi dans l'objectif de réguler les marchés publics notamment l'Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), la Direction Nationale de Contrôle des Marchés Publics (DNCMP) et la Cellule de Gestion des Marchés Publics. Malheureusement, tous ces organes seront contournés par cette commission spéciale.

Tous les burundais, en particulier l'Olucome et la Société civile doivent être très vigilants pour empêcher ces vautours qui ne pensent qu'à s'enrichir au dos de cette population.

Vous comprendrez que l'instinct a pris le dessus et le slogan populiste de "Tolérance Zéro" aura un sérieux problème pour décoller.